Non classé

Playlist des Enfants de la Lune

La naissance d’Aliénor (écoutez ici)

Comme indiqué dans l’article « Le saviez-vous 14/14« , vous ne trouverez dans cette liste que 11 morceaux par Luc Arbogast (même si tous les albums m’ont inspiré).
  1. Vox Clamentis _ Luc Arbogast,
  2. Le bal des ardents _ Luc Arbogast,
  3. Le grand coureur _ Luc Arbogast,
  4. Game of Throne _ Luc Arbogast,
  5. Mad World _ Luc Arbogast,*
  6. Eleanor _ Luc Arbogast,
  7. Ars Moriendi _ Luc Arbogast,
  8. Palästinalied _ Luc Arbogast,
  9. Unicornus _ Luc Arbogast,
  10. Non sofre Santa Maria _ Luc Arbogast,
  11. Ad Silentia Luna Amica Mea _ Luc Arbogast (pour le centre du roman).

Le Son du Silence (écoutez ici)

Si vous souhaitez les écouter en lisant votre exemplaire (disponible depuis hier matin), il vous suffit de cliquer sur le lien au-dessus.
  1. Mad World _ cover by Cody Frost,
  2. Mad World _ cover by Janet Devlin,
  3. Mad World _ cover by Jasmine Thompson,
  4. Willow _ Jasmine Thompson,
  5. Nothing else Matter _ cover by William Joseph,
  6. Scarborough Fair _ Gotham Sisters,
  7. Donna Lombarda _ Luc Arbogast,
  8. Entededor _ Luc Arbogast,
  9. Carry on my wayward son _ Cover Supernatural,
  10. The Sky boat song _ Outlander BO,
  11. Simple man _ Jensen Ackles,
  12. Creep_cover by Korn,
  13. If I had a heart _ Fever Ray,
  14. Come little children _ Erutan,
  15. The mysty Mountains cold _ Hobbit BO,
  16. Federkleid _ Faun,
  17. Walpugisnacht _ Faun,
  18. Sonnenreigen _ Faun,
  19. The sound of Silence _ cover by Disturbed,*
  20. Zombie _ cover by Bad Wolves.

 

*Les titres comportant une astérix, sont ceux cité en épitaphe des deux romans.
Par défaut
Non classé

Le Saviez-vous ? 14/14

Saviez-vous que pendant 1 mois je n’ai écouté qu’un seul artiste, en boucle ?

Luc Arbogast

Et je l’écoute encore très souvent ! Non, ce n’est pas du fanatisme… Mais je dois avouer que dès que j’entends sa voix, mon stress chronique s’envole ! Je ne connaissais pas du tout cet artiste. Je n’ai jamais regardé The Voice, d’ailleurs. Et comme je ne regarde pas souvent la télévision, je n’avais pas vu la publicité pour son dernier album (en 2014). C’est mon mari qui l’a découvert et a de suite su que j’aimerais. Il a acheté Oreflam, me l’a fait écouté sur la route, quand nous allions (pour la première fois) à Orléans… J’ai eu un coup de foudre musical. Au grand damne de Vincent qui n’a rien pu écouter d’autre durant 1 mois. Sitôt rentrée, j’ai fait un saut chez le disquaire pour me procurer Odysseus. Une semaine après avoir découvert sa voix, je commençais La naissance d’Aliénor. Ma mère a réussi à se procurer tous les autres albums… Soit Sept albums en boucle pour écrire mon premier roman.

POUR APPROFONDIR LE SUJET

  • http://www.lucarbogast.fr
  • L’album Hortus Dei (2007) apparait dans mon roman, quand Aliénor est à « La table d’Arthur » (le magasin de l’oncle de Gui).
  • La voix de Guilherm est décrite comme celle de Luc Arbogast.
  • Au même titre que Ribeauvillé, si quelqu’un va le voir en représentation, pensez à moi !
  • Sur les 7 albums que j’ai en ma possession, 11 titres ont inspiré certaines scènes du roman.
  • Retrouvez demain les playlists sur mon blog, organisées en fonction du tome et je vous souhaite également une agréable lecture (le Son du Silence est disponible depuis ce matin) !
Par défaut
#LEDLL, Batifolages

Le Saviez-vous ? 4/14

Saviez-vous que la base du prologue est inspirée d’un filtre photo Instagram ?

 

Le 25 Octobre, je commençais à écrire les premières pages en regardant une photo.

Le 1er octobre 2014, je prenais une photo en terrasse d’un café à Orléans.
C’est justement lors d’une chaude journée d’automne, légèrement pluvieuse, que j’ai réussi à me détendre après une belle galère ! J’ai donc profité d’un rayon de soleil qui perçait pour capturer une image et ajouter un filtre Instagram qui correspondait à ce sentiment.

orleans

« Les rues d’Orléans étaient brillantes et m’éblouissaient. Ce jour là j’errai dans un état second, quasiment sans vie, au cœur des ruelles tortueuses. »

POUR APPROFONDIR LE SUJET

  • C’est cette place, ce café, dont il est question dans mon prologue.
  • Ce week-end là, j’ai également découvert la voix envoûtante de Luc Arbogast, ce qui a créé le personnage de Guilherm. Mon mari m’avait fait la surprise en mettant son dernier album dans la voiture, le temps de faire la route.
  • J’ai écouté tous les albums de Luc Arbogast durant un mois, le temps d’écrire mon roman.
  • L’histoire n’aurait peut-être jamais été écrite, si je n’avait pas eu tout ce cumule.
Par défaut