Le Vlog… c’est toute une histoire !

Mais c’est quoi un Vlog ?
C’est un bLOG en Vidéo 😉

Je ne connaissais pas le concept avant que Daiisy Woods m’en parle. Il faut dire que, pour une personne qui maîtrise l’outil informatique, je ne prends pas le temps de me renseigner des dernières tendances sociales (rires). À son premier voyage en solitaire, elle avait fait plusieurs minis films de 1 à 2 secondes et assemblé le tout sur une musique dynamique. J’ai adoré le style ! J’ai pris la décision d’en créer un moi-aussi, mais seulement quand j’aurais eu un sujet intéressant ; et à force d’entendre des questions sur ma vie de romancière, j’ai fini par choisir le dit sujet. On peut donc suivre mon aventure sur « Je suis PERDUE (quelque part) DANS LES LANDES« , du voyage qui créa l’idée, jusqu’aux premiers exemplaires reçus, en passant par mes escapades normandes lors de différents salons du livre pour la promotion du diptyque Les Enfants de la Lune.

Quand j’ai pris l’avion en avril 2018, je n’avais alors dans mon sac qu’une tablette et un stylo, dans le but de travailler le soir après les randonnées. Autant dire que je frôlais le syndrome de la page blanche, alors que mon tome 2 était encore loin d’être achevé. Je savais que je voulais parler de ma vie de romancière. J’avais également décidé d’être plus engagée dans mes écrits. J’avais besoin d’un roman plus réaliste, pour que le rêve soit plus troublant. Pour palier mon blocage littéraire, j’ai décidé de me consacrer uniquement à l’inspiration, sans créer de réel projet. Plusieurs jets d’une même idée sont sortis de mon stylo. Je les recopiai le soir avant de m’endormir. Je tenais quelque chose et cela m’a remis le pied à l’étrier (pour ne pas dire la plume à l’encrier). Quand je suis rentrée deux semaines plus tard, j’avais ce qu’il me manquait pour terminer le Son du Silence. Deux mois après, j’écrivais les premières phrases de #PDLL, sur une chute de papier, au coffee shop du coin.


Dans « Perdue dans les landes », vous pouvez lire des mots tels que « Victoria street », « les deux affogati », « Purple Velvet cake », « le bothy », « quelques cerfs à découvert », « la Minch, entre Skye et les terres MacKenzie », « nom d’un Nessie », « la librairie »… Saurez-vous retrouvez les prises de vue qui s’y rattachent ?

Pour les petites anecdotes :

  • Sachez que le passage ultra féministe de la canicule au bord du Loch n’était absolument pas prévu, pas avant ce « 25 juillet… 41°C » où il s’est imposé de lui-même,
  • Les livres qui s’empilent, à la fin du Vlog, ne sont que la moitié de ceux qui m’ont servi pour les recherches de fond. La pile menaçait de s’écrouler !
  • Le pub irlandais où j’ai retrouvé deux de mes bêta lectrices, est en fait celui où Aliénor boit sa pinte de bière brune en écoutant Whistle et bodhràn pour son 19ème anniversaire.

Dans ce Vlog, vous pouvez également voir les visages d’auteurs normands, comme Daphné Guillemette, Mélissa Laura, Michel Bouvot, Julys Thild, Sarah Slama et bien entendu : Juliette Nicolas (autrice de « Au seuil de l’invisible », la nouvelle présente à la fin de « Perdue dans les landes »).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s