Moyra, Myriam, Mary, Mawryn…
Quel est le point commun ?

 

Mawryn&Merlin édition présente : le pourquoi du comment !

Mawryn (prononcé « morine ») est une des versions gaéliques du prénom Marie, tout comme Maureen et Moyra ! Je pose ça ici, pour ceux qui croient en l’arithmancie. Il est vrai que la description peut être assez troublante… Bref.

Les origines du prénom Moyra, comme il l’est écrit dans mon roman, est hébraïque. Effectivement il découlerait directement du prénom Myriam, dont le sens est toujours soumis à controverse, mais je lui ai laissé la signification de « la voyante ». Oui, cela m’arrangeait bien pour le contexte du récit.

Le personnage de Moyra Fontaine est prononcé de la sorte : « Moïra ».
Vous souvenez-vous du passage dans le café d’Édimbourg, où elle ne reconnaît pas son prénom quand on l’appelle ?
Il s’avère que l’écossaise annonce quelque chose du genre « moïlle rah » et non « mo-i-ra » bien articulé comme il se doit, cela aurait peut-être été un peu gênant pour la serveuse. C’est d’ailleurs cette prononciation qui m’a conforté dans l’idée de garder ce prénom, plutôt qu’un autre. Pourquoi cela ? Souvenez vous du petit nom que Kyllian lui donne à la fin du roman : Mo Cridhe. Le Gaélic est capricieux. Quelques lettres en plus et un cœur se transforme en amour. Puis, il suffit d’un accent pour transformer l’amour en douleur.* Savez-vous comment ces deux derniers maux se prononcent ? Je vous laisse le deviner en musique :

*Mo Cridhe : mon coeur // Mo Cradh : mon amour // Mo cràdh : ma douleur

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s