p 36 : Mary King’s Close.

MARY KING’S CLOSE

Il existe un musée (2 Warrinston’s Close, High str.) nommé The Real Mary King’s Close, dans lequel des figurines de cire costumées sont exposées dans des caves voûtées souterraines. Elles recréent l’atmosphère sombre et mystérieuse de la ville aux 16ème et 17ème siècles. Quelques fois, des parties de Cluedo géantes sont organisées, férus de Murder Party, renseignez-vous !

Dans cette rue souterraine, d’horribles crimes furent commis. Des épidémies, comme la peste, ont également frappé ses habitants. Un nombre incalculable de personnes sont mortes dans cette simple ruelle, ce qui peux expliquer cette réputation qu’elle a de « rue la plus hantée de la capitale écossaise ! »
The Mary King’s Close porterait ce nom en souvenir d’une des filles de l’avocat Alexander Close qui était propriétaire de plusieurs maisons. Ces ruelles ont été démolies et ensevelies pendant la construction des City Chambers au 18ème siècle. Familles pauvres et malades étaient isolées et vivaient à leur manière. Près de deux siècles plus tard, des archéologues ont retrouvé ce village mystérieux. C’est à ce moment que ce dédale est entré dans la légende écossaise. Dès sa découverte, les histoires de fantômes se sont répandues rapidement. Certains parlent de plaintes spectrales dans la nuit, de lamentations. D’autres avouent avoir vu des apparitions sur les photos prises lors de leurs visites guidées. Quelques autres répandent la superstition d’enfants malades contrées par des offrandes de fleurs et/ou de peluches. D’autres encore déposent ces présents dans le but de ne pas rester enfermés avec Annie, ou encore pour consoler la petite dans sa solitude funeste.

2092926108_1372167826

Pour celles et ceux qui souhaiteraient visiter le Édimbourg hanté, il est possible de réserver dans certaines compagnies touristiques des « circuits fantômes ». C’est un bon moyen de découvrir les ruelles de la vieille ville, et de façon ludique puisque, bien souvent, ces ballades sont guidées par des acteurs en costume. De jour comme de nuit, arpentez cimetières et lieux sombres de la ville ! Sans vouloir faire de publicité gratuite, je « parle » ici pour les non « niveau B2 au TOEIC » (rires), puisque le Mercat Tour propose (pour £16/p. quand même !) une visite en français durant une heure et demie.

Enfin… pour en savoir plus, je vous invite à cliquer sur ce lien. J’ai trouvé ce site lors de recherches et je le trouve plutôt bien respectueux de l’Histoire, et bien rédigé. En tout cas, Le blogueur ne se contente pas d’un vulgaire copier/coller. N’hésitez pas à tout lire, même les commentaires, car certains sont très intéressants.

Cet article est issu de mes recherches (faites pour le roman), et non une traduction de quelques ouvrages. Je n'ai donc personne à citer.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s