p85 La banshee de Skye

THE CAVE OF GOLD

L’histoire de « la caverne d’or » est une des plus célèbres des légendes écossaises. Martin Martin, auteur de voyage autour des Hébrides (1695), enregistra une version plus récente, le reliant à une grande caverne de Bornesketaig, à l’extrême Nord de Skye :

« Les natifs m’ont parlé d’un sonneur qui a été trop curieux,

Il est allé dans la grotte avec le dessein d’en connaître la longueur,

après être entré, il commença à jouer de sa cornemuse,

mais il n’est jamais revenu pour attester de ses progrès. »

Il ne donna pas le nom de la grotte, mais un peu plus bas il mentionne la « Golden Cave » de Sleat, longue de 7 miles, depuis la côte ouest vers l’est. D’autres cavernes sont nommées plus tard en connexion avec cette légende, une à Harlosh, et une autre à Inverness-shire. La base du récit de Martin peut être appliqué à chaque récit de « sonneur perdu » d’Écosse, mais le conte de Skye est plus complexe et se compose de deux épisodes distincts.

Une bonne version de la première partie est de James McDougall : « le Black Lad MacCrimmon et la Banshee ». Naturellement, le sonneur a souvent été identifié comme un MacCrimmon, dont la pro-éminence musicale de la famille était expliquée par des origines surnaturelles. Ceci tente probablement à devenir le plus raconté de tous les récits du 19ème siècle, prenant des proportions légendaires, selon le rapport de l’école de cornemuse de Boreraig. Les MacCrimmons n’étaient pas plus avancés que d’autres bons sonneurs.
MacDougall commence par : « Il était un mauvais garçon qui s’était levé plus tôt que les autres. En tant que jeune homme, il pouvait difficilement jouer de tout, et était souvent comparé à son père et ses deux frères. Un jour, alors qu’il était seul, il déroba la plus grosse cornemuse de son père, appelé « The black Gate ». Alors qu’il essayait d’en jouer, une banshee est venue à lui et lui demanda ce qu’il préférerait, le succès sans le talent ou le talent sans la gloire. C’est un cadeau à double tranchant qui fut offert par la fée maléfique. MacCrimmon répondit qu’il serait préférable d’avoir le talent sans la gloire, alors elle tira un cheveux de sa tête et lui demanda de le nouer autour de la pipe de chant. Elle guida ensuite ses doigts avec son propre chant et lui dit qu’après cela il sera la roi des sonneurs. « Ton égal ne sera pas avant toi ni même après toi ».

La suite est bien plus sombre. Dans la Uamh an Oir (caverne d’or), vivait un monstre nommé Lurk. Le sonneur, dont les notes auraient pu charmer n’importe quelle créature, s’aventure dans la caverne, entonnant une lamentation : il sait qu’il n’en reviendra jamais. Ceux qui écoutaient la musique de l’extérieur la distinguèrent plus loin, plus profonde, puis une terrible plainte : « Oh, par trois mains ! Deux pour la cornemuse et une pour l’épée. » La bête était sur lui et sa seule arme était la musique. L’écho continuait pendant un long moment mais à la fin gagna le silence.

Beaucoup de détails ressortent des autres contes. Souvent, la Banshee frappe dès l’entrée du sonneur dans la grotte, lui annonçant qu’il devra payer de sa vie contre un cadeau. Quand il y pénètre, il rencontre souvent un loup « aussi grand et gris qu’elle », mais apparait aussi comme une « salope verte ». Le vert étant la couleur des fées, qui inspire clairement une terreur surnaturelle.

Ces récits font un parallèle avec l’ancien mythe d’Orphée, qui est entré dans le pays des morts avec seule la musique pour protection, et les noms utilisés par MacDougall : « The Black Lad » ou encore « The Black Gate », sont des noms sombres qui suggèrent une descente en Enfer. Le même point est utilisé dans les versions mentionnant un chien qui suit son maître depuis les profondeurs, sans poil et écorché, qui avala le sonneur.

Une question peut être soulevée par le conte : Comment le vœu d’avoir trois mains a-t-il pu ressortir de cette grotte infernale ?

TRADUCTION DE : « The LORE of SCOTLAND, a guide to scottish legends » ; Westwood & Kingshill ; Arrow books.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s